pv« Le FMI vient de nous prévenir : la croissance mondiale ralentit et devrait rester relativement faible l’année prochaine. Mais même à ce rythme lent le PIB de la planète aura doublé dans vingt ans et quadruplé dans quarante ans. Dans le même temps, la population du globe passera de 7 à 9 milliards d’habitants et pourrait continuer d’augmenter jusqu’à 11 milliards à la fin de ce siècle.

Impossible de faire face à ces évolutions avec le système économique (et social) actuel, incapable d’appor¬ter des solutions aux problèmes de la raréfaction des ressources fossiles, de l’accès à l’eau pour tous, de l’aggravation des pollutions de toutes sortes (et de bien d’autres encore).

Nous mesurons déjà les effets des changements dont nous connaissons la nature, nos façons de produire, de consommer, de vivre en seront très profondément modifiées. Le monde est entré dans une période de rupture qui va aboutir à une transformation radicale des systèmes économiques et des organisations sociales. 

La dimension territoriale est, dès à présent, une clé essentielle pour l’avenir. Partout dans le monde des territoires prouvent qu’ils constituent des espaces propices à la mise en œuvre de solutions permettant de relever de nombreux défis.

Si les défis auxquels nous sommes confrontés sont mondiaux, les réponses ne sont pas nécessairement glo-bales. Aucune organisation n’est en effet en mesure d’imposer et de faire respecter des règles universelles. 

L’uniformité serait d’ailleurs contraire à l’extrême pluralité des situations qui implique une grande diversité des approches. 

Le salut ne viendra pas du ciel, c’est-à-dire d’en-haut mais d’en bas : de la conjonction des initiatives, qui, sur le terrain, donnent dès à présent une application concrète aux nouveaux modèles de société en train d’éclore. 

C’est évidemment difficile à admettre pour les responsables économiques et politiques qui refusent de changer de logiciel ! Mais c’est une réalité exaltante pour qui veut participer à la révolution positive de ce XXIème siècle. 

« Et c’est le sens du programme SoBizHub | Social Business Nord de France présenté le 24 octobre au World Forum Lille en présence de deux figures mondialement connues du Social Business, Muhammad Yunus et Tony Meloto » 

Philippe VASSEUR

Ancien Ministre,
Président du Forum Mondial de l’Economie Responsable

Logotype SoBizHub RVB

Plus de 50 personnes ont participé au troisième Forum Sobizhub, démontrant que l’engagement de tous est toujours aussi fort sur le projet.
En ouverture, Philippe Vasseur, Président du Forum, a souligné la dynamique collaborative du projet qui réunit près de 60 organisations désireuses de contribuer à l’émergence d’un écosystème régional du social business. 2014 a été l’année de la naissance et du lancement du projet, 2015 est l’année du démarrage des projets concrets. Au cours de la journée, les groupes de travail ont avancé sur différentes actions...

 

Consultez le compte rendu du Troisième Forum SoBizHub